Logo
Unionpédia
Communication
Disponible sur Google Play
Nouveau! Téléchargez Unionpédia sur votre appareil Android™!
Télécharger
Accès plus rapide que le navigateur!
 

Guanosine triphosphate

La guanosine triphosphate (GTP) est un coenzyme de transfert de groupements phosphate.

10 relations: Adénosine triphosphate, Coenzyme, GTPase, Guanosine 5'-(γ-thio)triphosphate, Guanosine diphosphate, Guanosine monophosphate, Ingestion, Injection intraveineuse, Péritoine, Peau.

Adénosine triphosphate

L’adénosine triphosphate, ou ATP, est un nucléotide formé à partir d'un nucléoside à un triphosphate. Dans la biochimie de tous les êtres vivants connus, l'ATP fournit l'énergie nécessaire aux réactions chimiques du métabolisme, à la locomotion, à la division cellulaire, ou encore au transport actif d'espèces chimiques à travers les membranes biologiques. Afin de libérer cette énergie, la molécule d'ATP est clivée, par hydrolyse, en adénosine diphosphate (ADP) et en phosphate, réaction qui s'accompagne d'une variation d'enthalpie libre standard ΔG de, sur de, Harvard Medical School.. Les cellules régénèrent ensuite l'ATP à partir de l'ADP essentiellement de trois manières différentes: par phosphorylation oxydative dans le cadre de la respiration cellulaire, par photophosphorylation dans le cadre de la photosynthèse, et par phosphorylation au niveau du substrat au cours de certaines réactions chimiques exergoniques, par exemple au cours de la glycolyse ou du cycle de Krebs. Ainsi, le corps humain ne contient à chaque instant qu'environ d'ATP mais consomme et régénère chaque jour de l'ordre de son propre poids en ATP. La molécule d'ATP consiste en un groupe triphosphate lié à l'atome de carbone 5’ d'un résidu de ribose, un pentose, dont l'atome de carbone 1’ est lié à l'atome d'azote 9’ d'un résidu d'adénine, une base purique. Les deux liaisons phosphoanhydride P–O–P du groupe triphosphate sont des liaisons à haut potentiel de transfert, c'est-à-dire que leur clivage par hydrolyse libère une importante quantité d'énergie: il s'agit d'une réaction exergonique. Le couplage d'une telle réaction exergonique avec une réaction endergonique, c'est-à-dire qui absorbe de l'énergie, est susceptible de rendre cette dernière thermodynamiquement possible. De cette façon, les réactions du métabolisme qui nécessitent un apport d'énergie, telles que les réactions de biosynthèse, qui ne se produisent spontanément que très lentement ou pas du tout, peuvent se dérouler bien plus rapidement dans les cellules. L'ATP est le précurseur d'un certain nombre de cofacteurs enzymatiques importants, comme le NAD+ ou la coenzyme A. C'est également une coenzyme de transfert de groupes phosphate associée de manière non covalente aux enzymes de la famille des kinases. Ces dernières interviennent dans la transduction de certaines voies de signalisation cellulaire, par phosphorylation de protéines et d'enzymes cibles, dont l'activité se trouve ainsi régulée, ou par phosphorylation de lipides. L'ATP est également le substrat de l'adénylate cyclase, qui le convertit en AMP cyclique. Celui-ci est un messager secondaire intracellulaire, prenant la suite notamment d'hormones telles que le glucagon et l'adrénaline pour agir sur le métabolisme du glycogène, des glucides et des lipides en général. Le rapport entre la concentration d'ATP et la concentration d'AMP est utilisé par les cellules pour déterminer leur charge énergétique, c'est-à-dire la quantité d'énergie dont elles disposent, ce qui leur permet, selon les cas, d'orienter leur métabolisme vers la production ou vers le stockage de l'énergie métabolique. Par ailleurs, l'ATP est utilisé par les ARN polymérases dans le processus de transcription de l'ADN en ARN ribosomique et en ARN messager. L'ATP a été découvert en 1929 par le biochimiste allemand Karl Lohmann et, parallèlement, par les biochimistes américain Cyrus Fiske et indien. C'est l'Allemand Fritz Albert Lipmann qui a suggéré qu'il joue le rôle d'intermédiaire entre réactions qui libèrent de l'énergie et réactions qui en absorbent. L'ATP a été synthétisé en laboratoire pour la première fois en 1948 par Alexander Robert Todd.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Adénosine triphosphate · Voir plus »

Coenzyme

Les coenzymes (nom masculin ou féminin) sont des molécules organiques particulières ayant pour spécificité de servir de cofacteurs dans certaines enzymes, en participant à la réaction catalytique.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Coenzyme · Voir plus »

GTPase

GDP. Les GTPases sont une classe importante d'enzymes qui catalysent l'hydrolyse de la guanosine triphosphate (GTP) pour donner une guanosine diphosphate (GDP) et un ion phosphate.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et GTPase · Voir plus »

Guanosine 5'-(γ-thio)triphosphate

La guanosine 5'-triphosphate (GTPγS) est un activateur de protéines G non hydrolysable, ou hydrolysable très lentement, analogue structurel de la guanosine triphosphate.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Guanosine 5'-(γ-thio)triphosphate · Voir plus »

Guanosine diphosphate

La guanosine diphosphate, abrégée en GDP, est un nucléotide.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Guanosine diphosphate · Voir plus »

Guanosine monophosphate

La guanosine monophosphate (GMP), ou en français monophosphate de guanosine, ou acide guanylique CEE Journal officiel des Communautés européennes L 146,.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Guanosine monophosphate · Voir plus »

Ingestion

L'ingestion est l'introduction d'aliments ou de boissons par la bouche dans le système digestif.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Ingestion · Voir plus »

Injection intraveineuse

Une injection intraveineuse est une injection d'un liquide dans une veine en général à l'aide d'une seringue et d'une aiguille.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Injection intraveineuse · Voir plus »

Péritoine

Le péritoine est une membrane séreuse continue, d'une surface estimée à un mètre-carré, formée par une couche simple de cellules épithéliales, qui tapisse l'abdomen, le pelvis et les viscères, délimitant l'espace virtuel de la cavité péritonéale.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Péritoine · Voir plus »

Peau

Photographie rapprochée de la peau humaine. Dermatome (chaque couleur correspond à la partie de la peau innervée par un nerf différent, à partir de la moelle épinière). La peau (provenant du pellis) est un organe composé de plusieurs couches de tissus.

Nouveau!!: Guanosine triphosphate et Peau · Voir plus »

Redirections ici:

86-01-1, C10H16N5O14P3, Guanosine Triphosphate.

SortantEntrants
Hey! Nous sommes sur Facebook maintenant! »